5ème circonscription

Votre délégué de circonscription

Romain Icart, candidat dans la 5ème circonscription

19 mai 2017

Agé de 20 ans, Romain Icart étudie à la faculté de droit de Nice.

Niçois depuis sa plus tendre enfance, il est attaché à cette ville et de cette région, et entend s’investir dans les défis particuliers qu’elle présente. Parmi ceux-ci, sécurité, culture, ainsi qu’accompagnement des personnes âgées et dépendantes, sont des priorités.

Il est également sensible au sort de la France, notre bien commun à tous, dont les valeurs historiques ont été trop affaiblies. S’il réaffirme fortement les racines chrétiennes de la France, ce n’est pas un vain mot ou un testament culturel : ces racines s’incarnent dans le respect de la vie et la protection de nos frères, des valeurs fortes qui font l’unité de notre société, et sont aujourd’hui mises à mal.

 

Dernières nouvelles locales

Recentrer l’enseignement sur sa mission fondamentale

8 juin 2017

L’enseignement, pilier de l’éducation de nos enfants et de la cohésion nationale, est depuis plusieurs années mis à rude épreuve. Le quinquennat qui s’achève a déconstruit le système éducatif par des réformes purement idéologiques ne prenant pas en compte les problématiques réelles et les enjeux nationaux. Sous l’influence néfaste du ministère de Najat Vallaud-Belkacem, l’égalitarisme socialiste a réduit l’éducation à des enjeux politiques.

Ainsi l’enseignement facultatif des racines chrétiennes de la France, la disparition progressive et programmée du latin et du grec, l’enseignement d’une histoire de France culpabilisante au détriment de certaines périodes telles que le siècle des Lumières, la perte d’autorité du professeur, la fin des classes bilingues au nom du rejet de l’élitisme sont autant de signaux négatifs que le PCD entend combattre.

La vision que nous comptons défendre est toute autre :

  • Rejeter le pédagogisme au profit des méthodes d’enseignement qui fonctionnent : lecture syllabique, conjugaison, dictées, bases du calcul, bases chronologiques en histoire.
  • Valoriser l’histoire et la littérature françaises comme héritage commun.
  • Laisser aux établissements la liberté de choisir les moyens de mise en œuvre des programmes définis au plan national
  • Réhabiliter l’autorité du professeur et du maître
  • Généraliser les rites et symboles qui manifestent l’autorité : estrades, lever des élèves au début des cours, renforcement de l’instruction civique
  • Encourager le port de l’uniforme pour les élèves

La famille, outil de cohésion sociale et de transmission des valeurs

5 juin 2017

La famille, cellule de base de la société, subit des attaques sans précédent depuis quelques années : matraquage fiscal, retraites, loi Taubira dite du « mariage pour tous », excès dans la pratique des avortements. Elle demeure pourtant à la base de notre société, celle où se fait l’éducation des enfants, la transmission des valeurs et où se font les principaux choix de vie communs.

L’objectif du Parti Chrétien Démocrate est donc de redonner leur place aux solidarités naturelles. La famille doit être un outil de cohésion sociale, de transmission des valeurs vers lequel doivent être dirigées les différentes décisions politique. Si l’homme est utile à la société, il faut que celle-ci soit utile à l’homme en retour. C’est pour cette raison que le Parti-Chrétien Démocrate s’engage dans différentes propositions :

  • Création d’un ministère de la Famille, qui n’existe plus au sein de l’actuel gouvernement.
    Sa mission sera d’étudier l’ensemble des politiques publiques à l’aune de la vie quotidienne des familles.
  • Rétablir l’universalité des allocations familiales et rétablir le quotient familial à un juste niveau.
    Ces piliers de la politique familiale française, mis à mal pendant le quinquennat de François Hollande, doivent être une juste compensation pour les charges pesant sur les familles, afin de leur permettre d’élever des enfants quel que soit leur niveau de vie.
  • Appliquer un bonus aux pensions de retraite en fonction du nombre d’enfants élevé.
    Cela afin de reconnaître le travail d’éducation accompli par les parents auprès de leurs enfants.
  • Réduire le recours à l’avortement : l’avortement est souvent porteur de conséquences lourdes pour la femme, et la loi Veil de 1975 soulignait déjà la nécessité qu’il reste l’exception.
    Il faut donc développer des alternatives à l’avortement, et des plate-formes d’écoute aux personnes qui le nécessitent, afin que les personnes concernées aient un choix plus libre et éclairé.
  • Abroger la loi Taubira dite du « mariage pour tous ».
    Le mariage n’est pas une preuve d’un amour réciproque, mais une union sensée encadrer la pratique de la filiation pour permettre le développement des enfants dans un cadre stable. Les couples homosexuels peuvent bénéficier du PACS qui leur garanti certains droits utiles à une union.
  • Mettre en place une préparation obligatoire du mariage civil, afin de permettre une vraie prise de conscience des enjeux de celui-ci en matière d’éducation et de filiation.

La campagne de Romain Icart est lancée

25 mai 2017

La campagne du candidat Romain ICART dans la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes est officiellement lancée.

Cette élection est une première étape dans la dynamique d’implantation territoriale du Parti Chrétien Démocrate dans les Alpes-Maritimes. Notre jeune équipe, seule représentante de nos valeurs au sein des 9 circonscriptions, souhaite se faire entendre et créer un large rassemblement autour du parti. Sur le plan national comme local, le Parti Chrétien Démocrate défendra toujours un modèle de société fondée sur l’homme, le respect de la vie, de la dignité humaine et la défense de nos racines.

La famille, cellule souche de notre société, est en grand péril. L’apprentissage de nos enfants a maintes fois prouvé son inefficacité, et la sécurité de nos concitoyens n’est plus assurée. Sur l’échelle internationale, la France a perdu son influence et sa capacité à diriger les débats. C’est la raison pour laquelle le Parti Chrétien Démocrate s’est investi afin d’opérer un renouveau sensible.

Nous articulerons notre argumentation autour des engagements qui suivent :

  • Protéger la famille et la valeur de la vie humaine,
  • Protéger notre culture française, berceau de notre langue, notre histoire, culture à la base de nos rapports sociaux, de nos arts, et à la base d’une grande partie de notre droit actuel,
  • Redonner la sécurité à chaque citoyen, en luttant contre la menace islamiste plus présente que jamais partout dans le monde, en y associant les musulmans de France,
  • Mettre fin à l’immigration massive et non choisie,
  • Redonner à chaque citoyen l’exercice de ses libertés les plus fondamentales,
  • Recentrer l’Etat sur ses fonctions régaliennes,
  • Redonner aux français confiance dans la justice,
  • Lutter contre la pauvreté et les disparités de répartition des richesses,
  • Rétablir un service national,
  • Réformer l’Europe sans avoir à quitter l’Union Européenne.

Sur le plan local, nous serons à votre écoute pour cerner et résoudre les problématiques locales du Haut pays comme de la ville : parkings payants, difficultés de circulation, insécurité, tourisme alpin, problématique du loup, etc.

Nous sommes une équipe jeune soutenue par des cadres expérimentés. Nous ne voulons danser au bal des girouettes ni n’avons de plan de carrière défini. Nous sommes simplement au service du bien commun, et nous agissons pour l’amour de la France.